Adelyce
17 avril 2018
  • RH
  • Revue de presse

A Lille, un réseau de médiatrices internes qui déminent les conflits

Quinze agentes certifiées interviennent auprès de leurs collègues afin de restaurer le dialogue. Vingt-deux médiations ont déjà abouti en un an.
www.lagazettedescommunes.com

Notre commentaire

La ville de Lille dispose d'un réseau de médiateurs internes.

 

  • La médiation, un concept tendance

A l’heure de la médiation préalable obligatoire pour les contentieux sociaux et les décisions individuelles pour les agents et leur collectivité, la Gazette des communes présente un autre type de médiation en interne.

Cette fois-ci, l’origine du conflit ne concerne plus le rapport entre un agent et sa collectivité mais les agents entre eux, au sein d’une même collectivité. L’objectif est toutefois similaire en essayant de pacifier des situations par la voie amiable avant qu’elles ne rejaillissent dans la collectivité.

Mathilde Icard, DGA chargée des ressources humaines, souligne à juste titre que les relations conflictuelles peuvent « dégrader l’esprit d’équipe, voire générer de l’absentéisme ».

 

  • L’exemple Lillois

La ville de Lille a volontairement développé un réseau de médiateurs internes formés à la suite d’épreuves théorique et pratique via une certification.

La partie chargée de résoudre les conflits s’écarte de la définition littérale du médiateur, ce tiers impartial et indépendant.

Néanmoins, la commune de Lille évoque l’avantage pour les médiateurs de connaître les rouages de la collectivité. La formation et la certification des agents médiateurs est un argument de taille pour justifier la légitimité du médiateur.

 

  • Un bilan satisfaisant dans la lignée de la qualité de vie au travail

Le bilan est satisfaisant avec 22 médiateurs réussies pour 7 échecs. Ces deniers seraient liés à un outil inapproprié ou une personnalité difficile. L’article ne donne pas davantage d’information sur les situations n’ayant pas abouti. Existe-t-il des catégories d’agents plus réticentes ou des situations difficilement conciliables ?

Quoi qu’il en soit, les médiateurs étoffent leurs compétences en management, bonifient leur savoir-être d’écoute. Les médiateurs sont issus des 3 catégories de la territoriale, ce qui permet à chaque catégorie de bénéficier d’un référent dans de brefs délais (48h pour la ville de Lille).

De par son initiative innovante, Lille peut devenir une collectivité pionnière. Ce dispositif pourrait être dupliqué voire adapté dans d’autres collectivités ou secteurs, les effets en sont bénéfiques à divers égards. En dispensant une formation et en accordant quelques heures aux agents, le dispositif mérite d’être étudié.

Cette mesure démontre l'importance accordée par la ville à la qualité de vie au travail de ses agents.