Les soignants territoriaux, grands oubliés en temps de Covid

Reconnaissance maladie soignants territoriaux crise covid

Source originale :

La Gazette des communes

« Maladie professionnelle : les soignants territoriaux, les grands oubliés »

Publié le 05/05/2020 • Par Emeline Le Naour

Alors que le Covid 19 est automatiquement reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants de la fonction publique hospitalière, ce n’est pas le cas pour les soignants territoriaux, qui font eux parti du versant de la fonction publique territoriale.

Cette reconnaissance automatique a une importance capitale pour l’agent infecté par le virus qui n’aura pas à prouver qu’il a été infecté sur son lieu de travail. Elle déclenche automatiquement la prise en charge complète des soins, l’absence de jour de carence et des indemnités journalières plus élevées que dans le cas d’une maladie non-professionnelle. L’agent est aussi protégé pour la suite de sa carrière s’il conserve des séquelles de la maladie.

A l’heure actuelle, sans reconnaissance automatique, l’agent doit prouver qu’il a été infecté dans le cadre de son travail, ce qui est quasiment impossible. Une situation qui concerne, selon le CNFPT, 38 000 agents territoriaux (14 500 aides-soignants, 6 000 infirmiers, près de 6 000 puéricultrices et 5 500 médecins) soit une population relativement restreinte.

Une reconnaissance automatique du caractère professionnel de la maladie n’engendrerait pas de surcoût démesuré pour l’Etat. Mais ce sujet n’est pas directement porté par les syndicats qui revendiquent plutôt cette reconnaissance pour tous les fonctionnaires exposés.

La solution pourrait être d’accorder à minima une « présomption d’imputabilité » comme le propose François Deluga, président du CNFPT.

Si la question n’est pas encore tranchée par le Gouvernement, le sujet reste sensible puisque dans certaines régions, des soignants territoriaux prêtent main forte aux soignants de la FPH au sein même des hôpitaux.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.