Revalorisation de la rémunération des directeurs des soins : un premier pas pour relancer l’attractivité de la fonction

une revalorisation des grilles de rémunération des directeurs des soins pour une meilleure attractivité

Revalorisation de la rémunération des directeurs des soins : un premier pas pour relancer l’attractivité de la fonction

Mis à jour le

Après de longues discussions autour de la rémunération des directeurs des soins, des solutions sont apportées pour répondre au déclin des effectifs et au manque de candidats au concours :

  • Une revalorisation du statut avec une nouvelle grille indiciaire et un déroulement de carrière sont fixés par les décrets n°2022-464 et n°2022-463 du 31 mars 2022, parus au Journal officiel ce 1er avril.

Les directeurs des soins de classe normale ont désormais un indice majoré au premier échelon de 575, soit un gain de 47 points d’indice par rapport à leurs anciennes grilles. Un neuvième échelon a été créé à un indice majoré à 803 correspondants à une rémunération de 3 763 € brut mensuel.

Quant aux directeurs de soin hors classe, leur revalorisation au premier échelon est de l’ordre de 70 points d’indice, soit une hausse de 328 € brut mensuel. Leur grille indiciaire passe également à 9 échelons et ils disposent d’un échelon hors échelle en fin de carrière.

Une classe exceptionnelle a été créée comportant 4 échelons et un échelon spécial.

  • Deux arrêtés complètent les décrets d’application, l’un détaillant la liste des emplois ouvrant droit à l’inscription sur le tableau d’avancement, l’autre fixant le pourcentage applicable pour l’accès au grade de directeur des soins de classe exceptionnelle.

Ces augmentations étaient revendiquées par le syndicat des managers publics de santé dont l’objectif était d’aligner la grille de rémunération des directeurs des soins à celle des directeurs d’hôpital.
En entrée de carrière, les directeurs des soins bénéficient d’une grille plus élevée, en lien avec leur niveau d’expérience. Mais la tendance s’inverse au fur et à mesure des échelons, la différence en fin de carrière étant d’environ 300 € brut.

Le passage des directeurs des soins en catégorie A +, pourtant plébiscité, semble être resté lettre morte. Il en est de même pour la revalorisation des emplois fonctionnels qui conservent leur grille.

Cette augmentation rendrait-elle la fonction plus attractive ? C’est peu probable. La rémunération n’est pas l’unique revendication des principaux concernés et potentiels candidats. Le manque d’effectif semble y être prépondérant. L’attractivité de ces fonctions administratives, notamment pour des profils soignants, est une réelle question.

D’autres mesures sont attendues pour répondre plus amplement au problème d’attractivité du corps des directeurs des soins.

Une plus large ouverture des concours, par exemple aux non médicaux, fait partie des pistes. Le fait est que les conditions d’accès au concours, par voie externe ou interne, sont restrictives. Elles demandent à la fois expérience et qualification : il faut être soit titulaire d’un diplôme de cadre de santé avec près de 10 années d’expérience, soit membre d’un corps de cadre de santé ou paramédical avec 5 ans de service dans ledit corps pour pouvoir aujourd’hui s’y présenter.

Source :

Hospimedia, « Le SMPS veut aligner la grille des directeurs des soins sur celle des directeurs adjoints »
Publié le 14/06/2021
https://www.hospimedia.fr/actualite/articles/20210614-dialogue-social-le-smps-veut-aligner-la-grille

Emploi-collectivites.fr, « Le corps de directeur des soins hospitalier-DSH »
Publié le 14/08/2021
https://www.emploi-collectivites.fr/directeur-soins-hospitalier-blog-territorial

Ces articles pourraient vous intéresser

FPH nouveautés règlementaires 2021

Fonction publique hospitalière : mesures règlementaires pour 2023

Adelyce synthétise l’ensemble des mesures règlementaires 2023 pour les établissements publics de santé.
Crise aux urgences : une première vague de mesures annoncée avant la "mission flash"

Crise aux urgences : mesures générales annoncées pour la période estivale

Recrutement, supplément de rémunération, rémunération forfaitaire… La mission flash complète les mesures mises en œuvre depuis le 1er juin 2022.
decompte-heures-travaillees-personnel-medical-enjeu-taille-etablissements-sante

Décompte des heures travaillées du personnel médical : un enjeu de taille pour les établissements de santé

Le Conseil d’Etat refuse de durcir la règlementation applicable au temps de travail des praticiens hospitaliers et internes et renvoie aux textes déjà en vigueur.
Ségur de la santé : 2 ans après, les engagements pris ont-ils été tenus ?

Ségur de la santé : 2 ans après, les engagements pris ont-ils été tenus ?

Adelyce fait le point sur les différentes mesures initiées en matière de transformation des métiers et revalorisation des soignants.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.