Adelyce
17 septembre 2018
  • Veille
  • Revue de presse

Réforme de l’Etat : les 22 propositions de Cap 2022 enfin dévoilées

La réforme de l'Etat promise par Emmanuel Macron commence à se préciser. Alors que le gouvernement refusait de publier le rapport command
www.lesechos.fr

Notre commentaire

CAP 2022 : les acteurs du secteur privé établissent un rapport à destination du secteur public

 

Une gouvernance plutôt orientée « grandes entreprises »

Le rapport établi par le Comité Action Publique 2022 (CAP 2022) est le fruit d’un travail collaboratif réunissant un certain nombre de personnalités. Toutefois, avec la présence du Président du Conseil d'administration de Safran, de la secrétaire générale Safran et d’un ancien secrétaire général de Canal +, une gouvernance « très business friendly » [1] se matérialise.

L’objectif ambitieux de 30 milliards d’euros d’économie était certainement plus aisé à atteindre avec des personnes issues du secteur du business. 

 

Une impression de déjà-vu pour le secteur public local ?

Le CAP 2022 propose d’élargir le recours au contrat de droit privé comme voie “normale” d’accès à certaines fonctions du service public. Pour construire leur argumentaire, les experts s’appuient sur l’absence de spécificité du secteur public, la meilleure protection des agents et la généralisation des normes en droit du travail. Même si l’on peut regretter le manque de précision quant aux secteurs concernés, les motifs sont légitimes.

Finalement, il n’y a rien de novateur dans cette proposition qui figurait déjà dans les déclarations d’Emmanuel Macron, encore candidat pour les élections présidentielles [2].

 

[1] http://www.lagazettedescommunes.com/566289/action-publique-2022-un-comite-tres-business-friendly/

[2] https://www.acteurspublics.com/2017/04/13/emmanuel-macron-j-attendrai-de-la-part-des-cadres-dirigeants-du-secteur-public-un-engagement-sans-faille