Accueil •

Blog spécialisé

Masse salariale et finances des administrations publiques

Explication du CU : GVT, Noria & Point d’indice

glissement vieillesse technicité

Une décroissance naturelle du GVT post-PPCR / RIFSEEP

La mise en place du PPCR et le passage au RIFSEEP ont considérablement dynamisé les parcours de carrière et les rémunérations. Cet effet est toujours perceptible au début de la période d’étude avec un GVT à +2 % sur le début de l’année 2019. La croissance du GVT chute ensuite en 2020 pour plusieurs raisons :
  • Ralentissement des évolutions de carrière
  • Stabilisation des régimes indemnitaires
  • Tassement des grilles indiciaires
  • Recours croissant aux contractuels (qui ne bénéficient pas de mécanisme d’avancement de carrière).

Forte dynamique de croissance post-covid puis retour à la normale

Les hausses successives du SMIC, les mesures de revalorisations catégorielles ainsi que la hausse de la valeur du point d’indice ont eu pour effet d’inverser l’évolution du GVT.

Le GVT atteint une croissance maximale de +2,51 % en décembre 2022. Cette croissance est ensuite freinée par le tassement des grilles indiciaires : le rythme des avancements de carrière des agents est alors ralenti.

Nous assistons à une diminution progressive du rythme de croissance du GVT à partir du mois de juillet 2023. Ce ralentissement s’explique par l’absorption progressive des revalorisations salariales, faisant ainsi revenir le GVT à un rythme de croissance normal.

Effet Noria : petit impact, grands enseignements

L’effet NORIA est globalement négatif sur la période allant de janvier 2019 à août 2020. Il s’agit de l’évolution normale de l’effet Noria. Cette évolution s’inverse en septembre 2020 avec un effet Noria qui devient positif pendant 15 mois. Malgré son très faible impact sur la masse salariale, l’effet Noria reste un indicateur pertinent pour en interpréter les évolutions de la masse salariale. Un impact positif de l’effet Noria peut indiquer :
  • Des efforts financiers supplémentaires réalisés par les collectivités pour recruter
  • Des prétentions salariales plus importantes exprimées par les nouveaux arrivants, notamment par des contractuels de catégorie A et B
  • Un tassement des grilles indiciaires des catégories C réduisant les différences de rémunération entre entrants et sortants.
effet noria
point d'indice

Hausses de la valeur du point : un facteur déterminant

La valeur du point d’indice a augmenté de 3,5 % au 1er juillet 2022, passant de 4,68 (valeur arrondie au centième) à 4,85.

La valeur du point explique en grande partie la hausse du coût unitaire à partir de juillet 2022, hausse auparavant portée principalement par le GVT.

La nouvelle hausse de 1,5 % intervenue en juillet 2023 a porté la valeur du point à 4,92. Cette hausse, moins importante qu’en 2022, atténue le ralentissement de l’impact de la valeur du point sur la masse salariale. Cet impact atteindra les 1,5 % sur 12 mois, c’est-à-dire en juillet 2024. Il s’agit donc d’un ralentissement de la croissance de l’impact de la valeur du point et non d’une baisse de l’impact de la valeur du point.

La logique de coût en perte de vitesse

Le GVT explique majoritairement l’évolution du coût unitaire jusqu’à la hausse de la valeur du point d’indice de juillet 2022. Le coût unitaire devient alors le principal moteur de l’évolution de la masse salariale. Le nouveau dégel du point d’indice de juillet 2023 contribue à maintenir la tendance à la hausse du coût unitaire et du GVT.

Cette dynamique de croissance du GVT tend à s’atténuer au fur et à mesure, entrainée par le ralentissement de croissance du coût unitaire. Compte tenu de la forte croissance des ETP sur la seconde partie de l’année 2023, nous pouvons constater que le coût unitaire n’est plus le seul facteur d’évolution de la masse salariale.

L’impact de l’effet Noria est globalement limité mais témoigne des efforts financiers consentis pour recruter de nouveaux agents.

gvt, noria et point d'indice

Articles associés

Le RIFSEEP, prometteur mais encore insuffisamment appréhendé ?

Etudes Exclusives Adelyce     Article à la une    

Cette année 2024, le RIFSEEP* célèbre son dixième anniversaire. L’occasion pour Adelyce de réaliser un état des lieux sur...
contribution_collectivites_reduction_deficit_public

Vers une contribution des collectivités à la réduction du déficit public

Dernières Actus    

Pour sa première grand-messe annuelle, le Haut Conseil des Finances Publiques Locales frappe fort. Passant au crible deux revues...

Recours abusif aux contractuels de droit public : le Conseil d’État tranche

Ressources Humaines    

Dans une récente décision, le Conseil d’État se prononce en faveur d’une agente contractuelle, lésée par la non reconduction...

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

En soumettant ce formulaire, vous acceptez qu'Adelyce mémorise et utilise vos données personnelles selon les conditions stipulées dans la politique de confidentialité.

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

En soumettant ce formulaire, vous acceptez qu'Adelyce mémorise et utilise vos données personnelles selon les conditions stipulées dans la politique de confidentialité.
Ce site est protégé par reCAPTCHA, les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.