GHT : un bilan contrasté

GHT un bilan contrasté

Source originale :

La Cour des comptes

« Les groupements hospitaliers de territoire »

Publié le 08/10/2020

Après 50 ans d’efforts pour tenter de développer la coopération dans le secteur hospitalier, la loi du 26 janvier 2016, relative à la modernisation de notre système de santé, a créé le Groupement Hospitalier de Territoire (GHT).

Néanmoins, cette nouvelle organisation bénéficie d’un bilan pour l’instant contrasté, comme le souligne la Cour des comptes.

Un GHT a pour objectif :

  • Accroître l’efficacité de l’offre de soins publique
  • Rechercher une rationalisation des modes de gestion par une mise en commun

Mais plusieurs obstacles subsistent :

  • Le GHT n’apporte pas une réponse suffisante sur l’égal accès aux soins entre territoires. L’accès aux soins est différent selon la taille du GHT et la présence ou non d’un CHU.
  • Globalement, il y a un faible niveau d’intégration dans les GHT. Dans la majorité des cas, seules les collaborations obligatoires donnent lieu à de vrais efforts.
    L’intégration dépend fortement du niveau de collaboration entre les établissements et du projet de soins partagés.
  • L’absence de personnalité morale est un frein à l’intégration et à la prise de décision, à tel point que les fusions entre centres hospitaliers sont bien plus efficaces.
  • Le GHT n’a pas eu d’impact significatif sur l’offre et la consommation de soins. Il n’a engendré aucune évolution entre 2014 et 2018 sur le nombre de blocs opératoires et/ou de salles d’interventions chirurgicales.
  • Le « chacun pour soi » subsiste. Certains hôpitaux préfèrent conserver des plateaux polyvalents plutôt que de tendre vers des plateaux à fort niveau d’expertise.

Les GHT sont souvent démunis face à la réalité décrite par la Cour des comptes.

L’absence de personnalité morale et la taille des GHT ne sont pas de leur compétence. De plus, le manque de moyen financier rend compliqué la mise en place de plateaux à forte expertise.

Les prochaines mesures de « Ma santé 2022 » sont donc attendues avec impatience. 

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.