L’autonomie fiscale des collectivités, un combat franco-français – La Gazette

Alors que les collectivités locales françaises ne cessent de demander une réelle autonomie fiscale, un tour d’horizon de la situation des collectivités des pays voisins permet de se rendre compte que leurs exigences ne correspondent pas aux standards européens.

Une telle autonomie n’est pas répandue même si certains pays accordent à leurs collectivités une grande autonomie. En Allemagne et en Espagne par exemple, la liberté fiscale est très faible et les collectivités bénéficient en grande partie d’impôts partagés avec l’Etat, et ont donc peu de marge de manœuvre.

  • En Espagne, 50% de l’impôt sur le revenu est reversé aux gouvernements locaux ;
  • En Allemagne 57,2% des recettes locales proviennent d’impôts partagés, pour 52,5% en France.

De tels chiffres démontrent que l’autonomie fiscale ne devrait pas primer pour les collectivités françaises. En effet, alors qu’outre Rhin les collectivités ont moins d’autonomie fiscale, celles-ci bénéficient tout de même d’une forte liberté d’administration.

Cette étude vous a intéressé,
vous souhaitez être informé des publications Adelyce,
recevez notre newsletter tous les deux semaines !

Nos articles vous intéressent ? 

Abonnez-vous et recevez notre newsletter
toutes les deux semaines

Merci pour votre inscription !

Rendez-vous dans quelques jours pour
notre prochaine newsletter.